Sauvegarde Incrémentale (Dump)

nnbackup.exe dump 0 -i c:\data -o d:\backup\data\ [options]

La sauvegarde incrémentale est un moyen très efficace et sûr de sauvegarder vos données. Ses principaux avantages sont la rapidité et la flexibilité, en ce qui concerne le paramétrage : tout dépendra de la quantité de données que vous voulez sauvegarder, vous pourrez choisir un niveau de sauvegarde qui permettra de réduire le temps nécessaire à la restauration des données (particulièrement lorsque vous avez une grande quantité de données à sauvegarder).

La sauvegarde incrémentale est similaire dans sa fonction à l'outil dump, populaire sous Unix, et elle permet de créer une première sauvegarde complète d'un dossier source et ensuite d'y ajouter les fichiers qui ont changés depuis la denière session de sauvegarde.

Une session de sauvegarde dans ce mode est appelée "dump". A chaque sauvegarde (dump) est assigné son propre numéro (un entier de 0 à 9); c'est un niveau de sauvegarde qui détermine quels fichiers seront copiés.

Les règles sont les suivantes :

Je vais illustrer les règles avec un exemple. Supposons que le 26 Novembre 2002, nous voulons créer un dump de niveau 0 contenant une copie complète d'une source de données; afin de faire ceci, nous démarrons nnBackup de la façon suivante :

nnbackup.exe dump 0 -i c:\data -o d:\backup\data\

Cette commande nous donnera un fichier zip d:\backup\data\0_2002-11-26.zip, qui contient toutes les données de c:\data. Le jour suivant, nosu lancerons nnBackup de cette façon (dump de niveau 1) :

nnbackup.exe dump 1 -i c:\data -o d:\backup\data\

Nous obtiendrons cette fois un fichier d:\backup\data\1_2002-11-27.zip qui contiendra tous les fichiers qui ont été créés ou modifiés depuis le dumps 0.

De la même façon, le dump de niveau 2 (d:\backup\data\2_2002-11-28.zip) contiendra seulement les fichiers créés ou modifiés après la création du dump de niveau 1, et le dump de niveau 3 (d:\backup\data\2_2002-11-28.zip) contiendra uniquement les fichiers créés ou modifiés après la création du dump de niveau 3 (ou 2, 1 et 0) etc...

Vous n'êtes pas forcés d'utiliser des dumps avec des numéros successifs. Le jour suivant la création du dump de niveau 2, vous pouvez créer un dump de niveau 5, et il contiendra uniquement les fichiers créés ou modifiés depuis la création du dump de niveau 2.

Une manipulation réfléchie des niveaux de dump vous donnera un contrôle complet sur le contenu de vos archives ce qui vous permettra de gagner du temps lors de la restauration de vos données. Au lieu de créer une suite successive de niveaux de dump, (et de vous condamner à décompresser successivement tous les niveaux de dump existants, lors de la restauration de données), il serait sage d'alterner les niveaux de dump. Par exemple, la série suivante de dump est très populaire dans le monde UNIX :

0, 3, 2, 5, 4, 7, 6, 9, 8, 9

Voici l'explication détaillée de ce schéma :

0 3 2 5 4 7 6 9 8 9
| | | | | | | | | |
0 signifie : sauvegarde complète.
  | | | | | | | | |
  3 signifie : copier tous les fichiers créés ou modifiés depuis les niveaux 0 et 3.
    | | | | | | | |
    2 signifie : copier tous les fichiers créés ou modifiés depuis les niveaux 0 et 2.
      | | | | | | |
      5 signifie : copier tous les fichiers créés ou modifiés depuis les niveaux 0, 3 et 5.
        | | | | | |
        4 signifie : copier tous les fichiers créés ou modifiés depuis les niveaux 0, 3 et 4.
          | | | | |
          7 signifie : copier tous les fichiers créés ou modifiés depuis les niveaux 0, 3, 4 et 7.
            | | | |
            6 signifie : copier tous les fichiers créés ou modifiés depuis les niveaux 0, 3, 4 et 6.
              | | |
              9 signifie : copier tous les fichiers créés ou modifiés depuis les niveaux 0, 3, 4, 6 et 9.
                | |
                8 signifie : copier tous les fichiers créés ou modifiés depuis les niveaux 0, 3, 4, 6 et 8.
                  |
                  9 signifie : copier tous les fichiers créés ou modifiés depuis les niveaux 0, 3, 4, 6, 8 et 9.

Et ce tableau explique quels dumps vous vous devrez décompresser lors de la restauration des données, selon les jours (pour cet exemple, nous partirons sur la base que les dumps seront placés sur des bandes magnétiques). Bien entendu, moins vous créez de dump de niveau 0, plus vous devrez restaurer de bandes pour retrouver vos données :

Bandes Niveaux Sauvegarde (jours) Restaurer bandes
10Néant1
2311, 2
3221, 3
4511, 2, 4
5421, 2, 5
6711, 2, 5, 6
7621, 2, 5, 7
8911, 2, 5, 7, 8
9821, 2, 5, 7, 9
10911, 2, 5, 7, 9, 10

Gardez à l'esprit que dans le mode dump (ainsi que dans tous les autres modes) vous pouvez affiner le comportement du porgramme en spécifiant  quels types de fichiers doivent être traités (supprimés dans notre cas). Par exemple, vous pouvez utiliser un masque d'inclusion ou d'exclusion sur les noms de fichiers (-m, -x), filtrer sur la date de création et/ou dernière modification (-D, -DC, -DW), sur la taille des fichiers (-LT, -GT) et sur les attributs des fichiers (options -a, -ax) :

Plusieurs options de ligne de commande de nnBackup ont été créées dans le but d'être utilisé avec le mode de sauvegarde incrémentale :

-tc

- Lors de la sauvegarde incrémentale, prend en compte non seulement la date de dernière modification, mais également la date de création du fichier

-nozip - Au lieu de compresser (zip) les sauvegardes, sauve les données dans des dossiers, avec les noms correspondants. Cette option permet d'utiliser la sauvegarde incrémentale même avec une très grande quantité de données. Par exemple, il est très pratique de créer un dump de niveau 0 sans compression, mais de compresser les dumps suivants, parce qu'ils sont bien plus petits et ne dépasseront jamais la limite des 2 Go.
-dn "string" - Nom du fichier dump à créer (fichier zip / dossier). Par défaut ce sera "%DumpLevel @%_%YYYY%-%MM%-%DD%". Cette option permet d'assigner des noms uniques aux sauvegardes créées.

L'option -nocopy vous permet de tester la ligne de commande que vous aller utiliser : nnBackup simulera la création du dump, mais aucun fichier ne sera réellement copié :

nnbackup.exe dump 0 -i c:\data -o d:\backup\data -v -nocopy

Explication : Un "test" de la ligne de commande. Aucun fichier ne sera réellement copié.


Exemples :

nnbackup.exe dump 0 -i c:\data -o d:\backup\data -v 

Explication : Crée un dump de niveau 0 contenant tous les fichiers de :\data et l'enregistre sur d:\backup\data. Le nom du dump ressemblera à peu près à ceci : 0_2002-12-05.zip. Pendant la copie des fichiers, nnBackup affichera/écrira dans les logs les chemins complets des fichiers.

nnbackup.exe dump 2 -i c:\data -o d:\backup\data -s -v 

Explication : Crée un dump de niveau 2 contenant tous les fichiers de :\data et l'enregistre sur d:\backup\data. Le nom du dump ressemblera à peu près à ceci : 2_2002-12-05.zip. Pendant la copie des fichiers, nnBackup prendra en compte tous les sous--dossiers de c:\data et affichera/écrira dans les logs, les chemins complets des fichiers.

nnbackup.exe dump 3 -i c:\data -o d:\backup\data -s -v -dn "data-backup_%DumpLevel @%_%MM%-%DD%"

Explication : Crée un dump de niveau 2 contenant tous les fichiers de :\data et l'enregistre sur d:\backup\data. En spécifiant le nom du fichier dump : data-backup_3_12-05.zip. Pendant la copie des fichiers, nnBackup prendra en compte tous les sous--dossiers de c:\data et affichera/écrira dans les logs, les chemins complets des fichiers.

nnbackup.exe dump 0 -i c:\data -o d:\backup\data -v -nozip

Explication :Crée un dump de niveau 0 contenant tous les fichiers de :\data et l'enregistre sur d:\backup\data. Le fichier dump ne sera pas compressé en archive zip. Le nom du dossier où les fichiers seront sauvegardés ressemblera à peu près à ça : d:\backup\data\0_2002-12-05. Pendant la copie des fichiers, nnBackup affichera/écrira dans les logs, les chemins complets des fichiers.


Voir aussi :